CCEM 2017 - SYMPOSIUM SUR LA RECHERCHE EN ÉDUCATION - Dr Tim Wood

Publié le dimanche 30 avril 2017

L’échantillonnage : une loi véritablement irréfutable dans le cadre des évaluations fondées sur l’évaluateur?

Centre des congrès RBC, Salle de bal York

 

Animateur : Timothy J. Wood Ph.D., Université d’Ottawa

Intervenant : Kevin W. Eva, Ph.D., Hon. FAcadMEd, Université de la Colombie-Britannique

Présidents : Ryan Brydges Ph.D., professeur adjoint, Département de médecine, Université de Toronto et chercheur et directeur associé, The Wilson Centre, UHN et Dre Marguerite Roy, Ottawa (CMC)

 

L’arrivée de l’éducation axée sur les compétences et de l’élargissement connexe de sa portée vers des secteurs tels que l’évaluation programmatique et les activités professionnelles confiables nous amène à nous fier davantage aux évaluations fondées sur les évaluateurs. De telles évaluations ne sont pas nouvelles dans le milieu de l’éducation médicale, bien que leur utilisation s’accompagne bien souvent d’une certaine inquiétude quant à la variabilité fondée sur l’évaluateur. Augmenter le nombre d’échantillons indépendants de rendement en augmentant le nombre de cas ou  le  nombre d’évaluateurs est généralement conseillé comme la meilleure solution pour réduire la variance attribuée à une erreur de mesure provoquée par l’évaluateur. Cependant, de récentes recherches cognitives sur les évaluateurs ont commencé à révéler des conclusions suggérant des limites à l’argument voulant que l’accroissement de l’échantillonnage soit suffisant, ce qui devrait amener la profession à repenser à ses stratégies d’élaboration d’évaluations défendables. Dans le cadre de ce symposium, nous explorerons la notion de l’échantillonnage comme une panacée pour les évaluations fondées sur les évaluateurs, ainsi que des méthodes dans le cadre desquelles la variabilité des évaluateurs peut mieux éclairer le processus décisionnel.

 

Objectifs d’apprentissage :

  • Discuter du rôle de multiples échantillons indépendants dans le cadre d’une évaluation fondée sur les évaluateurs, du point de vue psychométrique et post-psychométrique.
  • Procéder à un examen critique des hypothèses relatives à l’échantillonnage dans le contexte d’évaluations fondées sur les évaluateurs, notamment la manière dont les perspectives devraient ou pourraient être intégrées.
  • Discuter des implications des hypothèses liées à l’échantillonage dans le cadre d’une évaluation fondée sur les évaluateurs et des orientations futures potentielles.

 

Timothy J. Wood Ph.D., UNIVERSITÉ D’OTTAWA

 

Timothy J. Wood a obtenu son PhD en psychologie cognitive à l’Université McMaster en 1999. Il a ensuite passé 12 ans au Conseil médical du Canada (CMC), où il a collaboré à un certain nombre de projets du CMC, notamment des examens informatisés et en ligne, un ECOS au niveau national, la transmission des résultats et un soutien à la notation pour les examens. Le Dr  Wood est membre du Département d’innovation en éducation médicale de l’Université d’Ottawa depuis 2011. Ses intérêts de recherche portent entre autres sur les mesures d’assurance de la qualité pour les évaluations et sur l’élaboration d’outils permettant d’évaluer l’incidence des interventions éducatives et l’évaluation des compétences cliniques.  Il  s’intéresse  particulièrement  au  rôle  de  la  connaissance  de l’évaluateur, en particulier en ce qui a trait aux premières impressions. Le Dr Wood est rédacteur adjoint de Advances in Health Sciences Education. Il a complété deux mandats au sein du comité exécutif de l’Association canadienne pour l’éducation médicale, est président du Comité de sélection des résumés pour la CCEM et est directeur du Programme des chercheurs pour l’éducation en santé du Département d’innovation en éducation médicale (DIEM).

Haut de page