Études de premier cycle

Dr. Tamara Pokrupa-Nahanni (far left) at Resident Orientation

DreTamara Pokrupa-Nahanni, (à l’extrémité gauche), pendant l’orientation des résidents

Accueil | Bilan | Postdoctorales | Amélioration de la qualité | Santé mondiale | Corps professoral | Recherche

LEADERSHIP

Lina Shoppoff, MD, CCMF directrice, Études de premier cycle

Réussites exceptionnelles

  • 53 % des étudiants en médecine de l’Université d’Ottawa participent au Groupe d’intérêt en médecine familiale.
  • Le nombre de cours au choix de 4e année dans les unités d’enseignement de médecine familiale a augmenté de 20 %.
  • Un nouveau système de loterie conçu par des étudiants assure le jumelage des étudiants avec des précepteurs de développement des aptitudes cliniques.
  • Les stratégies de pensée visuelle et les visites auprès de professionnels paramédicaux sont ajoutées aux stages de médecine familiale de 3e année et renforcent la responsabilité sociale.

Comprendre les facteurs qui incitent les résidents potentiels à choisir notre programme

Christopher Russell, étudiant en médecine de l’Université d’Ottawa et membre du Groupe d’intérêt en médecine familiale, a présenté son étude, « Influential Factors for a Medical Student Ranking Their Home Institution’s Family Medicine Residency Program, » au FMF en 2017. Il a déterminé que les étudiants en médecine de l’Université d’Ottawa ont un point de vue privilégié lorsqu’il s’agit du programme de résidence en médecine familiale, étant donné qu’ils sont exposés à différents programmes et initiatives reliés au département pendant leur quatre années de formation du premier cycle et qu’ils ont des interactions avec des résidents en médecine familiale pendant leurs stages cliniques.

« Pendant mes études à la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa, j’ai vécu de nombreuses expériences qui m’ont motivé à poursuivre une carrière en médecine familiale. »

Christopher Russell,
Étudiant en médecine de l’Université d’Ottawa

La Dre Tamara Pokrupa-Nahanni, lauréate du Prix de leadership pour les étudiants autochtones du CMFC, participe au FMF 2017

« C’est un nouveau prix, et sa création montre que la communauté médicale souhaite vivement souligner les réalisations des étudiants et résidents autochtones en médecine familiale. Je suis reconnaissante au CMFC de cet honneur et de l’occasion de rencontrer d’autres lauréats au FMF. Je ne savais pas que la communauté de la médecine familiale au Canada était si vaste, si diversifiée, et si organisée! Toute cette belle expérience s’est terminée trop rapidement. »

Dre Tamara Pokrupa-Nahanni,
Résidente et ancienne étudiante en médecine de l’Université d’Ottawa

Dr. Kathryn McFarland

DreKathyrn McFarland

Pourquoi ai-je décidé d’enseigner la médecine familiale?

« Je trouve très enrichissant de voir un étudiant se métamorphoser, passant d’un être avide de savoir et plein de motivation en première année à un étudiant efficace et réfléchi en quatrième. L’enseignement me permet de vivre mes journées un peu plus au ralenti, de me concentrer sur les raisons pour lesquelles j’ai choisi la médecine. Les étudiants me mettent toujours au défi : ils m’ouvrent l’esprit à de nouvelles idées et à de nouvelles approches à essayer avec mes patients. Parfois, j’ai l’impression qu’ils m’apprennent bien des choses! »

Dre Kathryn McFarland,
Précepterice aux étudiants en médecine de premier cycle

Haut de page