Médecine d’urgence

Remarque:Information
Dans la présente page, le masculin a valeur de genre neutre

Le programme de médecine familiale/médecine d’urgence de l’Université d’Ottawa est un programme intensif de 12 mois qui vise à accroître le niveau de compétence en médecine d’urgence des résidents en médecine familiale. Il existe depuis 1979 et est le premier à avoir été instauré au pays.

Nous offrons cette formation avancée aux médecins de famille qui viennent de terminer leurs deux années de résidence en médecine familiale ou qui exercent depuis un certain temps. Agréé par le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC), le programme prépare les candidats à l’examen de certification CCMF(MU).

Structure du programme

L’année se divise en modules de quatre semaines, comme suit:

  • Médecine d’urgence – adultes : cinq modules au Département d’urgence de L’Hôpital d’Ottawa
  • Médecine d’urgence pédiatrique: stages longitudinaux assignés pendant les quarts de médecine d’urgence pour adultes à L’Hôpital d’Ottawa. Ces stages ont lieu au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO), au Service des urgences
  • Médecine d’urgence communautaire: un module en médecine familiale ou médecine d’urgence en milieu rural
  • Soins intensifs : deux modules en soins intensifs pour adultes
  • Unité de soins coronariens: un module à l’Institut de cardiologie d’Ottawa 
  • Anesthésiologie : un module
  • Orthopédie et/ou chirurgie plastique : un module
  • Stages au choix : deux modules

Les médecins de l’équipe des urgences supervisent les résidents pendant leurs quarts cliniques. Ainsi, les résidents sont encadrés individuellement par des médecins qui sont des chefs de file mondiaux en recherche, en échographie, en simulation et en éducation médicale.

Programme d’études

La matière est enseignée aux demi-journées pédagogiques hebdomadaires et est divisée en modules traitant de spécialités médicales en médecine d’urgence. Ce sont des urgentologues qui donnent cette formation et les dix premières semaines portent sur les compétences en réanimation et en traumatologie.   

Nous formons tous les résidents en techniques d’échographie. Vous recevrez votre certification vert la fin de l’année universitaire. Pendant vos modules de médecine d’urgence – adultes, pour parfaire vos compétences, vous ferez des quarts de scanographie avec un superviseur formé aux États-Unis.

De janvier à juin, vous ferez des exercices d’entrevues médicales afin de vous préparer à l’examen des compétences fondamentales pour la désignation CCMF (MU).

Séances scientifiques et leçons cliniques

Les séances scientifiques en médecine d’urgence ont lieu avant chaque demi-journée pédagogique. Des études de cas se déroulent au long de l’année avec des résidents du programme de médecine d’urgence du Collège royal. Nous avons cependant nos propres leçons cliniques afin de nous assurer que notre programme est bien ciblé.

Pendant vos stages en médecine d’urgence, vous ferez aux deux semaines des séances de formation pratique dans notre centre de simulation ultra-moderne. Les ateliers porteront sur les sujets suivants :

  • insertion de drain thoracique
  • utilisation de nasopharyngoscope
  • cathéter « queue de cochon »
  • scénarios de traumatismes

Vous aurez des observations directes et recevrez de la rétroaction sur vos compétences en leadership et en prise en charge de codes. De plus, nous organisons une fois par année un laboratoire d’interventions sur la main, dirigé par un chirurgien plasticien.

Le Département de médecine d’urgence a un club de lecture qui se réunit tous les mois. Les résidents y résument et évaluent des articles qui ont été diffusés à l’avance auprès de tous les membres.

Vous devez également participer à un projet d’érudition (travail savant, recherche, vérification de dossiers) de petite envergure, que vous présenterez à la journée de recherche en juin.

Il y a quatre places dans le programme de médecine familiale/médecine d’urgence R3. Les résidents en médecine familiale sont invités à soumettre une demande d’admission par l’entremise de CaRMS. Il faut faire sa demande en deuxième année de résidence. Les autres candidats sont aussi admissibles, à condition d’être financés par un organisme externe.

Haut de page