La Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa lance un nouveau programme d’études pour les EMPD

Publié le jeudi 12 octobre 2017

Photo of PGME residents.

La Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa travaille actuellement au lancement d’un nouveau programme d’études qui s’inscrira dans les études médicales postdoctorales (EMPD). Ledit programme sera entre autres axé sur les principes de formation médicale fondée sur les compétences (FMFC).

L’approche de FMFC met l’accent sur les résultats; elle consiste tout d’abord à déterminer les compétences dont les médecins ont besoin, puis à créer un plan pour favoriser leur acquisition ainsi que leur évaluation.

Contrairement à l’hypothèse courante voulant que les compétences soient acquises avec le temps consacré aux rotations, ce paradigme demande plutôt aux résidents de faire la démonstration de leurs aptitudes.

L’Université d’Ottawa est déjà bien avancée pour la mise en œuvre de ce programme d’études en résidence. Voici à cet effet quelques mises à jour des programmes de résidence des EMPD :

  • La médecine familiale est en quatrième année de son cursus Triple C axé sur les compétences. Des mots de l’ancienne directrice du programme, la Dre Alison Eyre, le processus de transition à la FMFC a été pénible, mais il en a valu la peine. Dans le cadre d’un sondage mené au cours de la deuxième année, 90 % des membres du corps professoral ont convenu qu’il s’agissait d’une approche utile. Les résidents, surtout, voyaient le changement d’un bon œil, car ils estiment qu’il leur apporte une flexibilité accrue en plus de leur donner l’occasion de formuler des commentaires au sujet de leur propre apprentissage.
  • Le département d’anesthésiologie a lancé un programme de FMFC le 1er juillet 2015, deux ans avant le déploiement national du programme CPC dans le même département. Après vérification auprès du directeur adjoint du programme et chef de la FMFC, le Dr Daniel Dubois, celui-ci a confirmé que les résidents avaient beaucoup aimé recevoir davantage de commentaires et d’encadrement. Par ailleurs, la définition de repères des progrès les aide à comprendre les attentes du programme et fixe un niveau clair à atteindre pour la promotion. À l’heure actuelle, ils travaillent à l’établissement d’un processus de révision visant à déterminer les points à améliorer et ceux qui fonctionnent bien, compte tenu de tous les changements qui ont été apportés au programme au cours des quelques dernières années.
  • Le département d’oto-rhino-laryngologie – chirurgie cervico-faciale a fait la transition à la FMFC le 1er juillet 2017. Selon le directeur du programme, le Dr Jean-Phillippe Vaccani, les objectifs de l’enseignement en milieu clinique sont bien plus clairs avec cette approche. Ainsi, au lieu de simplement enseigner à un peu n’importe qui sans règle précise, les membres du corps professoral sont responsables de certaines Activités professionnelles confiables. Il est également ravi que les évaluations des résidents joueront un rôle plus important qu’auparavant et qu’elles seront examinées du point de vue de l’encadrement, en mettant l’accent sur l’apprentissage et l’amélioration
  • Pour vous inscrire au bulletin de la FMFC, écrivez à la coordonnatrice des EMPD dans ce domaine, Leah Arsenault, au pgmecbd@uottawa.ca.
Haut de page