Message du Vice-Doyen

J’ai le plaisir de vous présenter le Rapport annuel du Bureau de la recherche 2015-2016 de la Faculté de médecine. Vous y découvrirez la vaste gamme de projets de recherche menés au cours de l’année écoulée, ainsi que les faits saillants. L’année universitaire 2015-2016 a donné lieu à d’importantes réalisations et opportunités. Elle a été porteuse d’une croissance constante pour nos grands projets de recherche axés sur le cerveau et le psychisme, sur les sciences vasculaires et cardiovasculaires, sur l’épidémiologie, la santé publique et la médecine préventive, ainsi que sur l’immunologie, les infections et l’inflammation. Nos efforts continus de recrutement contribuent au renforcement des capacités de la Faculté dans ces domaines prioritaires en capitalisant sur les opportunités émergentes, en renforçant l’intégration avec nos instituts de recherche affiliés, et en favorisant les interactions entre les services cliniques et non cliniques. Ces partenariats inestimables dans l’ensemble de la Faculté de médecine nous permettent d’attirer les meilleurs candidats à l’échelle mondiale. Nos visions collectives ont permis l’optimisation des ressources humaines et opérationnelles, de même qu’une meilleure planification et un meilleur soutien pour les infrastructures. Pour faire face à cette croissance sans précédent, l’extension de notre campus aux bâtiments Peter Morand accueillera la nouvelle École d’épidémiologie, de santé publique et de médecine préventive (EESPMP), le Département d’innovation en éducation médicale, et le Bureau de l’internationalisation. Les travaux en cours dans le bâtiment Roger-Guindon permettront, quant à eux,  de fournir l’espace moderne nécessaire à la recherche en laboratoire humide et à l’expansion des plateaux techniques (3000 m2 au total).

Nos professeurs dévoués, notre leadership et nos stagiaires ont toutes les raisons d’être fiers; la Faculté de médecine se classe parmi les meilleures au pays pour l’excellence en recherche, une composante clé du plan stratégique de l’Université d’Ottawa, Destination 2020. De manière impressionnante, l’Université d’Ottawa se classe au premier rang au Canada dans la catégorie « croissance des publications en recherche médicale-doctorale » de 2000 à 2014 (Anniversary spotlight, Research Infosource Top 50), et se classe au deuxième rang au Canada pour l’intensité de la recherche dans la réception de subventions en médecine/sciences (Maclean 2017). La Faculté continue à récolter près de 50 % de l’ensemble des fonds de recherche externes octroyés à l’Université d’Ottawa, ce qui en fait la faculté ayant la plus forte densité de recherche dans l’ensemble de l’Université. Notre travail continu en ce sens nous permet de montrer la voie en ce qui a trait au développement de nouveaux projets de recherche dans une multitude de secteurs.

Tout comme l’excellence en recherche, l’internationalisation est une priorité majeure du plan stratégique de l’Université d’Ottawa. À ce titre, la Faculté se démarque également. Notre présence internationale est hautement reconnue, et notre recherche de pointe ouvre la voie à de futurs partenariats fondés sur un modèle privilégié aux investissements ciblés. Notre partenariat avec l’école de médecine de l’Université Jiao Tong à Shanghai remonte à 2011, avec la création d’un programme de recherche conjoint en sciences médicales et éducation. Cela a mené à la création de l’École conjointe de médecine Ottawa-Shanghai (ECMOS), officiellement lancée en 2014. Grâce à cette école conjointe de médecine et aux interactions directes qu’elle permet avec les hôpitaux de Shanghai, la recherche translationnelle et les opportunités pour les chercheurs d’Ottawa en milieu clinique et en laboratoire ont grandement été améliorées.

Nous pouvons être très fiers de ce que nous avons accompli en 2015-2016, ainsi que de toutes nos réalisations de la dernière décennie. Je me réjouis à l’idée d’entreprendre une autre année qui sera, j’en suis persuadé, remplie de succès, caractérisée par une croissance et des avancées significatives en recherche pour la Faculté de médecine et ses partenaires, le tout dans la fébrilité entourant les célébrations du 150e anniversaire du Canada à Ottawa.

Haut de page