Une étude révèle le rôle fondamental des mitochondries mutantes dans la fonction des cellules souches

Publié le jeudi 1 septembre 2022

Les mitochondries sont des organites remarquables qui changent de forme et sont depuis longtemps considérées comme les centrales électriques de nos cellules. Mais on sait relativement peu de choses sur l’impact de la fission et de la fusion constantes de ces minuscules générateurs d’énergie sur la fonction des cellules souches et la régénération des tissus.

Aujourd’hui, de nouvelles recherches fascinantes menées par le laboratoire de la Dre Mireille Khacho, de la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa, révèlent que la dynamique des mitochondries joue un rôle de premier plan dans les cellules souches musculaires adultes, ces cellules uniques et primitives qui servent de matière première à l’organisme pour le renouvellement et la réparation des muscles.

Publiée aujourd’hui dans l’édition imprimée de la revue à comité de lecture Cell Stem Cell, l’étude révèle que les transitions de forme des mitochondries lorsqu’elles s’allongent et se divisent régulent en fait l’état de dormance des cellules souches musculaires adultes.

Ces résultats pourraient constituer une révélation importante, car les cellules souches musculaires adultes, qui existent généralement dans un état de dormance appelé quiescence, sont essentielles à la stabilité des tissus. La dormance est essentielle à la longévité de ces cellules, qui nécessitent un équilibre délicat. Elles sortent de leur état de protection lorsqu’elles sont activées pour se renouveler et pour réparer les tissus qui ont subi une blessure ou qui ont été rongés par la maladie.

Grâce à une série de manipulations sur un modèle unique de souris, les chercheurs ont montré que la protéine essentielle de formation des mitochondries, OPA1, régule l’état de dormance des cellules souches musculaires adultes.

Selon l’équipe de la Dre Khacho, ces résultats montrent pour la première fois que cette protéine, l’un des principaux régulateurs de la fusion mitochondriale, est essentielle au maintien et à la fonction des cellules souches musculaires. Elle et son équipe ont pu établir un lien entre l’appauvrissement des cellules souche.

En savoir plus !

Haut de page