Carolina Ilkow

Carte électronique

Carolina Ilkow
Professeure adjointe, Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa

BSc, University of La Plata. Buenos Aires, Argentina
PhD, Université d'Alberta
Chercheure-boursière postdoctorale, Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa

Pièce : 501 rue Smyth, Ottawa ON K1H 8L6, pièce C3134 (bureau)
Bureau : 613-737-8899 poste 75208
Fax : 613-737-8768
Courriel professionnel : cilkow@uottawa.ca

Biographie

Intérêts de recherche

Il est de plus en plus reconnu que les virus thérapeutiques prennent de l’importance tant aux niveaux d’études pré-cliniques que cliniques et ce, en tant que plateformes modulaires possédant un grand potentiel d’activités anti-cancéreuses. Plusieurs types de virus oncolytiques (onco = tumeur ; lytique = tuer) furent créés avec comme but ultime de sélectivement tuer les cellules cancéreuses. Cependant, une tumeur n’est pas qu’un simple assemblage de cellules malignes. Le microenvironnement tumoral contient également des fibroblastes associés au cancer (FACs), des cellules adipeuses (adipocytes associés au cancer), des cellules endothéliales vasculaires et des cellules immunitaires qui sont maintenues ensemble par une matrice extracellulaire. 

Le postulat principal du groupe de la professeure Ilkow suggère que le microenvironnement tumoral est une entité intégrale et distincte de la tumeur et que celui-ci (1) peut être ciblé par des virus oncolytiques (VOs) et (2) qu’il peut moduler l’impact de la viro-immunothérapie. En étudiant les interactions entre les différentes composantes cellulaires du microenvironnement tumoral ainsi que leur rôle dans la résistance innée et acquise aux thérapies à base de virus oncolytiques, nous espérons concevoir des VOs plus précis et efficaces. À titre d’exemple de cette approche, nous avons récemment identifié que les FACs jouent un rôle important dans la sensibilité des cellules tumorales aux infections par les VOs et leurs destructions cellulaires. Afin de capitaliser sur ces observations, nous avons inséré un effecteur moléculaire possédant une activité similaire aux FACs, appelé le facteur de croissance des fibroblastes 2 (FGF2), dans le génome du virus oncolytique MG1. Nous avons démontré, à la fois in vitro et in vivo, que ce virus a une capacité accrue de réplication dans les cellules cancéreuses menant ainsi à de meilleurs activités oncolytiques dans nos modèles murins.


Objectifs de recherche spécifiques

  • Caractériser le rôle des interactions entre les cellules cancéreuses, les FACs, les adipocytes associés au cancer et les macrophages et leurs influences sur la réponse immunitaire antitumorale.
  • Évaluer l’impact des maladies métaboliques (telles que l’obésité) sur le microenvironnement tumoral et sa sensibilité aux viro-thérapies.
  • Identifier et caractériser les mécanismes d'interférence à l’ARN (ARNi) comme mécanisme immunitaire inné antiviral des cellules cancéreuses.

 

L’impact de notre recherche

Nous collaborons continuellement avec des cliniciens-chercheurs afin de tester nos nouveaux virus oncolytiques sur des échantillons dérivés de patients, nous assurant ainsi que nos découvertes sont cliniquement pertinentes et rapidement applicables. Nous souhaitons avoir une meilleure compréhension des interactions entre différents compartiments cellulaires composant le microenvironnement tumoral afin de maximiser nos approches thérapeutiques ayant pour dessein la guérison du cancer.
 

Publications sélectionnées

  • Ilkow CS, M. Marguerie, C. Batenchuk, J. Mayer, D. Ben Neriah, S. Cousineau, T. Falls, V. Jennings, M. Boileau, D. Bellamy, D. Bastin, C. Tanese de Souza, A. Alkayyal, J. Zhang, F. Le Boeuf, R. Arulanandam, P. Sampath, S. Thorne, P. Paramanthan, A. Chatterjee, R.M. Strieter, M. Burdick, C. Addison, D. Stojdl, H. Atkins, R. Auer, J-S Diallo, B. Lichty, and J.C. Bell. “Reciprocal cellular cross-talk within the tumor microenvironment promotes oncolytic virus activity”. Nature Medicine. 2015 May;21(5):530-6.
  • R. Arulanandam, C. Batenchuk, F. A. Angarita, K. Ottolino-Perry, S. Cousineau, A. Mottashed, E. Burgess, T. Falls, N. De Silva, J. Tsang, G. Howe, M-C Bourgeois-Daigneault, D. Conrad, M. Daneshmand, C. Breitbach, D. Kirn, L. Raptis, S. Sad, H. Atkins, M. Huh, J-S Diallo, B. Lichty, C.S. Ilkow, F. Le Boeuf, C. Addison, J.  McCartand John C. Bell. “PRD1-BF1 drives VEGF-mediated innate immune suppression in tumor vasculature”. Cancer Cell. 2015 Aug 10;28(2):210-224.
  • Beug ST, Tang VA, LaCasse EC, Cheung HH, Beauregard CE, Brun J, Nuyens JP, Earl N, St-Jean M, Holbrook J, Dastidar H, Mahoney DJ, Ilkow C, Le Boeuf F, Bell JC, Korneluk RG (2014). “Smac mimetics and innate immune stimuli synergize to promote tumor death”. Nature Biotechnology. 2014 Feb;32(2):182-90.
  • Ilkow CS, Swift SL, Bell JC, Diallo JS (2014). “From scourge to cure: tumour-selective viral pathogenesis as a new strategy against cancer”. PLoS Pathogens. 2014 Jan;10(1).
  • Ilkow CS, Goping, IS, and Hobman TC. (2011). “The Rubella virus capsid protein blocks apoptosis by attenuating the pore-forming ability of Bax”. PLoS Pathogens. Feb;7(2).
  • Ilkow, CS, Willow, SD, and Hobman, TC. (2010). “Rubella virus capsid protein: a small protein with big functions”. Future microbiology. 5(4):571-84.
  • *Ilkow, CS, *Weckbecker, D, Cho, WJ, Meier, S, Beatch, MD, Goping, IS, Herrmann, JM, and Hobman, TC. (2010). “The Rubella Virus capsid inhibits import of proteins into mitochondria”. Journal of Virology 84(1):119-30. (* These authors contributed equally to this work).
  • Ilkow, CS, Mancinelli, V, Beatch, MD, and Hobman, TC. (2008) “The Rubella virus capsid protein binds Poly (A) binding protein and inhibits translation”. Journal of Virology 82(9):4284-94.
  • *Law, LMJ, *Ilkow, CS, Tzeng, W-P, Rawluk, M, Stuart, DT, and Hobman, TC. (2006). “Analysis of phosphorylation events in the Rubella virus capsid protein: Roles in early replication”. Journal of Virology 80:6917-6925. (* These authors contributed equally).

Champs d'intérêt

  • Cancer
  • Microenvironnement des tumeurs
  • Immunothérapie
  • Virothérapie
  • Exosomes
  • Interférence à l’ARN
  • Biochimie
  • Microbiologie
Haut de page