Marc-André Langlois

Carte électronique

Marc-André Langlois
Professeur

Pièce : Pavillon Roger Guindon, pièce 4160 (bureau), 4157 (laboratoire)
Bureau : 613-562-5800 poste 7110
Courriel professionnel : langlois@uottawa.ca

Biographie

Intérêts de recherche

Contrecarrer les rétrovirus : le professeur Marc-André Langlois présente ses recherches sur la réponse immunitaire aux rétrovirus ainsi que sa nouvelle technique de dépistage de l’ADN pour des séquences provirales rares ayant subi une mutation.

Laboratoire de virologie moléculaire et de l'immunité intrinsèque

L'immunité intrinsèque représente l’ensemble des mécanismes constamment actifs qui protègent l'hôte contre les agents pathogènes viraux. Cette caractéristique unique de l’immunité intrinsèque la distingue des autres réponses immunitaires adaptatives et innées conventionnelles puisqu’elle ne nécessite pas d’amorçage par la reconnaissance des épitopes viraux ou des séquences moléculaires associés aux agents pathogènes (PAMPS), ni de cascade en aval d’événements de signalisation. Les facteurs de restrictions intrinsèques codés de l'hôte sont des protéines qui font partie de la première ligne de défense contre les agents pathogènes viraux.

Les rétrovirus posent une menace unique puisqu’ils insèrent en permanence leur matériel génétique dans le génome de l'hôte pendant l’infection. En plus de la maladie qui peut être causée par le virus, l’intégration peut mener à une dérégulation des gènes ainsi que le cancer. Les protéines APOBEC3 sont des facteurs puissants de restriction intrinsèques qui s’expriment dans les lymphocytes, les macrophages et les cellules dendrites ; elles jouent un rôle important dans le cycle d’infection des rétrovirus. Les humains expriment sept protéines APOBEC3, APOBEC3G (A3G) étant le membre le plus étudié de cette famille. Pour empêcher la propagation des rétrovirus, l’A3G peut muter l’ADN rétroviral avant qu’elle ne s'intègre dans le génome de l'hôte. L’A3G peut aussi inhiber le début de l’infection rétrovirale en empêchant la réplication et en prévenant l’infection rétrovirale. La somme de ces effets antiviraux baissera dramatiquement le montant d’ADN viral qui sera intégré dans le génome de l'hôte ainsi que les dommages au code génétique des rétrovirus de la progéniture qui ont été touchés par l’A3G.

Nos intérêts de recherche : nos recherches tournent autour de trois thèmes principaux. Le premier consiste à étudier les conséquences imprévues de la mutagenèse de l’ADN viral par les protéines APOBEC3. Malgré que les protéines APOBEC3 soient des facteurs de restriction rétroviraux, il peut toujours exister des situations où le potentiel mutagène de ces protéines hôtes sera bénéfique pour le virus et l’évasion immunitaire. Le cas du VIH en est un bon exemple. Ainsi une partie de cette recherche est financée par le Consortium de recherche CanCURE. Notre second thème de recherche est l’étude du fonctionnement de la protéine APOBEC3 et de ses interactions avec les protéines de l’hôte et les acides nucléiques. Bien que nous en sachions beaucoup sur la manière dont les protéines APOBEC3 mutent l’ADN viral, il existe encore de grandes lacunes dans nos connaissances sur la manière dont ces protéines sont régulées et comment elles sont empêchées d’endommager l’ADN génomique de l’hôte.  Notre recherche vise à déchiffrer les rôles cellulaires des membres de la famille APOBEC3 et comment leurs activités sont régulées. Finalement, notre troisième thème de recherche est de développer de nouvelles approches technologiques, appelées virométrie en flux, ce qui permet d’analyser des particules uniques de virus. Cette technologie a des implications significatives pour le développement des vaccins et le contrôle de qualité, ainsi que pour l’acquisition d’une meilleure compréhension des antigènes exprimés sur la surface des virus tels que le VIH.

Publications récentes

  • Renner, T.M., Bélanger, K., Rosales Gerpe, M.C. and Langlois, M.A. (2018). Full-Length Glycosylated Gag of Murine Leukemia Virus Can Associate With The Viral Envelope as a Type I Integral Membrane Protein. Journal of Virology. In Press
  • Tang, V.A., Renner, T.M., Fritzsche, A. and Langlois, M.A. (2017). Single-Particle Discrimination of Retroviruses from Extracellular Vesicles by NanoScale Flow Cytometry. Nature Scientific Reports. 7: 17769.
  • Tang, V.A Renner, T.M. Varette, O. Wang, J. Le Boeuf, F. Diallo, J.S. Bell, J.C. and Langlois, M.A. (2016). Single-Particle Characterization of Oncolytic Vaccinia Virus by Flow Virometry. Vaccine. 34: 5082-5089
  • Bélanger, K. and Langlois, M.A(2015) Comparative Analysis of the Gene-Inactivating Potential of Retroviral Restriction Factors APOBEC3F and APOBEC3G. Journal of General Virology. Sep;96(9):2878-87.
  • Rosales Gerpe, M.C., Renner, T.M., Bélanger, K., Lam, C., Aydin, H., and Langlois, M.A.(2015) N-Linked Glycosylation Protects Gammaretroviruses Against Deamination by APOBEC3 Proteins. Journal of Virology. Feb; 89 (4): 2342-57
  • Bélanger, K. and Langlois, M.A.(2015) RNA-Binding Residues in the N-Terminus of APOBEC3G Influence its DNA Sequence Specificity and Retrovirus Restriction Efficiency. Virology. Volume 483, Sept. 2015, Pages 141-148
  • Bélanger, K., Savoie, M., Aydin, H., Renner, M.T., Montazeri, Z. and Langlois, M.A. (2014) Deamination intensity profiling of human APOBEC3 protein activity along the near full-length genomes of HIV-1 and MoMLV by HyperHRM analysis. Virology. Volume 448, 5 January 2014, Pages 168–175
  • Bélanger, K., Savoie, M., Couture, J.F., and Langlois, M.A. (2013) Binding of RNA by APOBEC3G Controls Deamination-Independent Restriction of Retroviruses. Nucleic Acids Research. Aug 1; 41(15):7438-52.
  • Langlois, M.A. (2010) Mother’s Milks and Intrinsic Immunity. Cell Host and Microbe. Dec; 8 (6): 467-469.
  • Langlois, M.A., Kemmerich, K, Rada,C and Neuberger, M.S. (2009) The AKV murine leukemia virus is restricted and hypermutated by mouse APOBEC3. Journal of Virology, November, 83(22): 430 - 439
  • Langlois, M.A. and Neuberger, M.S. (2008) Human APOBEC3G can restrict Infection in avian cells and acts independently of both UNG and SMUG1. Journal of Virology. May, 82 (9): 4660-4664.
  • Takeda, E., Tsuji-Kawahara, S., Sakamoto, Langlois, M.A., Neuberger, M.S., Rada, C. and Miyazawa, M. (2008) Mouse APOBEC3 restricts Friend leukaemia virus infections and pathogenesis in vivo. Journal of Virology. Nov; 82(22):10998-1008.
  • Conticello, S.G., Langlois, M.A. and Neuberger, M.S. (2007) Insights into DNA deaminases. Nature Structural and Molecular Biology. Jan; 14(1): 7-9.
  • Langlois, M.A., Beale, R.C., Conticello, S.G., and Neuberger, M.S. (2005) Mutational comparaison of the single-domained APOBEC3C and double-domained APOBEC3F/3G antiretroviral cytidine deaminases provides insight into their DNA target site specificities. Nucleic Acids Research. April 4, 33 (6): 1913-1923.

Chapitres de livres

  • Conticello, S.G., Langlois, M.A., Yang, Z. and Neuberger, M.S. (2007) In Advances in Immunology. Elsevier Inc. DNA Deamination in Immunity: Aid in the Context of Its APOBEC Relatives. 94:37-73. Review.

Champs d'intérêt

  • Rétrovirus
  • VIH
  • APOBEC3G
  • Virologie moléculaire
  • Immunité intrinsèque
  • Facteurs de restriction rétroviraux
  • Virométrie en flux
  • Microbiologie
Haut de page