Stratégie et mandat

Bienvenue au Bureau de l’internationalisation et de la santé mondiale

L'internationalisation et la santé mondiale constituent désormais une orientation stratégique de la Faculté de médecine. En effet, la Faculté a su cultiver un environnement qui favorise l’élaboration de collaborations internationales et en santé mondiale et qui appuie les décisions s’inscrivant dans le cadre des priorités de la Faculté en matière d'éducation et de recherche. 

Le Bureau de l’internationalisation et de la santé mondiale (BISM) disposera d'un modèle de gouvernance solide qui s’alignera sur la stratégie internationale de l'Université. Des objectifs et des paramètres clairs en vue de la mise en place de partenariats seront définis et un plan de communication solide sera mis en œuvre pour mobiliser tous les intervenants.

Le BISM fait la promotion de l'internationalisation à la Faculté de médecine et assure la solidité des partenariats internationaux et du Programme de santé mondiale dans quatre domaines clés :

1. Former des partenariats fructueux et diversifiés

Les partenariats internationaux sont essentiels pour que la Faculté devienne un chef de file mondial dans la collaboration internationale multidisciplinaire. Grâce à un nouveau processus d’évaluation des partenariats internationaux, le Bureau de l’internationalisation et de la santé mondiale (BISM) sera plus à même de trouver des régions géographiques clés et des partenariats privilégiés qui cadrent avec les orientations stratégiques et les valeurs de la Faculté et qui favorisent les ententes mutuellement avantageuses, la génération potentielle de revenus, la responsabilité sociale et la durabilité.

2. Améliorer la santé mondiale localement et à l’étranger

Le BISM est bien placé pour diriger et appuyer les initiatives qui favorisent l’orientation stratégique de la Faculté décrite dans Chef de file en innovation pour un monde en santé. Le rôle du Comité consultatif sur la santé mondiale a récemment été révisé afin d’aider le Programme de santé mondiale à atteindre ses buts et objectifs stratégiques en fournissant des conseils, des idées et une expertise pour améliorer les programmes actuels de santé mondiale et trouver de nouvelles possibilités dans les domaines de l’éducation, de la recherche et de l’engagement communautaire.

3. Prioriser notre mandat de responsabilité sociale

Le BISM veillera à ce que les apprenants et les membres du corps professoral comprennent vraiment l’impact qu’ils peuvent avoir sur les communautés marginalisées pendant leurs voyages à l’étranger ainsi qu’au Canada.

4. Faire de nos apprenants des citoyens du monde

Le BISM a pour mission de fournir aux apprenants et aux membres du corps professoral des conseils et du soutien en créant un environnement qui favorise la collaboration. En organisant des symposiums annuels sur l’internationalisation et la santé mondiale, le BISM vise à mettre en valeur les initiatives existantes et à encourager d’autres alliances afin que nos apprenants se sentent soutenus pour devenir des citoyens du monde

 

Définitions 

Internationalisation

L’internationalisation complète est un engagement, par des mesures concrètes, où l’on intègre une dimension internationale, interculturelle ou mondiale aux objectifs, aux fonctions ou à la prestation de l’enseignement supérieur d’un établissement.

L’internationalisation façonne le caractère et les valeurs d’un établissement et a une incidence sur l’ensemble de l’enseignement supérieur. Elle a une portée non seulement sur la vie sur le campus, mais aussi sur les cadres de référence, les partenariats et les relations internationales.

John K. Hudzik, 2011 - Comprehensive Internationalization: From Concept to Action (pdf, 192.49 KB) (en anglais seulement).

Santé mondiale

La santé mondiale est « un domaine d’étude, de recherche et de pratique dont la priorité est d’améliorer la santé et de permettre à l’ensemble des habitants de la planète de jouir de façon équitable d’une bonne santé. La santé mondiale met l’accent sur les enjeux, les déterminants et les solutions qui transcendent les frontières dans le domaine de la santé; elle fait intervenir de nombreuses disciplines, tant au sein des sciences de la santé qu’en dehors de ce domaine, et favorise la collaboration interdisciplinaire; enfin, elle est une synthèse des efforts de prévention à l’échelle des populations et des soins cliniques à l’échelle individuelle. »

Jeffrey P Koplan et coll. 2009 - Towards a common definition of global health (consulter l’article dans The Lancet).

Haut de page