Jocelyn Côté

Carte électronique

Jocelyn Côté
Professeur | Vice-doyen à la recherche

BSc biochimie, Université de Sherbrooke
PhD microbiologie, Université de Sherbrooke
Chercheur-boursier postdoctoral, Département de pédiatrie, Université de Washington
Chercheur-boursier postdoctoral principal, Institut Lady-Davis de recherches médicales, Université McGill

Pièce : Pavillon Roger Guindon, pièce 3510D
Bureau : (613) 562-5800 poste 8660
Courriel professionnel : jcote@uottawa.ca

Biographie

Aperçu des domaines d’intérêt

La recherche de M. Côté examine le rôle de la méthylation de l’arginine, une modification posttranslationnelle hébergée par les protéines de fixation de l’ARN, dans la régulation des mécanismes post-transcriptionnels et la dérégulation des voies moléculaires dans les pathologies humaines, telles que l’amyotrophie spinale (une maladie motoneurone), la dystrophie myotonique, la dystrophie musculaire de Duchenne et le cancer. Ses intérêts de recherche s’orientent autour de trois principaux axes : i) l’examen de la façon dont la méthylation de l’arginine dans différentes protéines de fixation de l’ARN régule leur fonction dans les processus physiologiques et pathologiques; ii) la fonction normale et le rôle dans la maladie des protéines renfermant le domaine Tudor, qui servent de « lecteurs » et d’effecteurs des marques de méthylation de l’arginine; et iii) les effets causatifs de la méthylation de l’arginine sur le cancer. Les travaux antérieurs de M. Côté ont démontré que le domaine Tudor de la protéine SMN sert d’interface protéine-protéine de liaison méthyle dans l’assemblage de divers complexes de ribonucléoprotéines (RNP), y compris les granules d’ARN axonal. Un deuxième important projet se concentre sur la protéine renfermant le domaine Tudor TDRD3. Son laboratoire a été le premier à révéler que cette protéine se trouve dans les granules de stress cytoplasmique, et il étudie présentement le rôle de TDRD3 et des granules de stress dans le cancer du sein. M. Côté a aussi deux projets en cours sur le rôle de méthyltransférases d’arginine spécifiques (PRMT1v2 et PRMT7) dans le cancer du sein. Enfin, le laboratoire Côté accueille plusieurs projets en collaboration s’inscrivant dans ses trois principaux axes de recherche.

Réalisations et distinctions

En 2008, M. Côté a reçu le Prix pour jeune professeur émérite, et sa candidature a été présentée en 2009 pour le Prix du nouveau chercheur. Il est actuellement titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le métabolisme de l’ARN.

Percées scientifiques et leur impact

Les travaux de M. Côté ont généré des réactifs clés (p. ex. anticorps de méthylarginine spécifiques) et ses constatations ont tracé la voie pour de futures études sur le rôle de la méthylation de l’arginine dans la transduction des signaux intracellulaires et le cancer. Il a aussi caractérisé des isoformes produites par épissage alternatif de la méthyltransférase d’arginine principale (PRMT1), qui comportent des propriétés distinctes et, de façon plus importante, sont surexprimées dans le cancer du sein et contribuent au potentiel métastatique (JBC, 2007; Cell Cycle, 2012). Ses travaux ont aussi identifié la nouvelle protéine de liaison méthyle, TDRD3, localisée dans les granules de stress cellulaire (Human Molecular Genetics, 2008). On estime que cette substance entraîne la survie des cellules cancéreuses dans le noyau de tumeurs solides, ce qui donne à penser que la méthylation de l’arginine régulerait l’assemblage ou la fonction de ces structures cellulaires.

Subventions

La recherche de M. Côté est subventionnée par les IRSC et plusieurs fondations, dont l’Association américaine de la dystrophie musculaire, la FCCS, la Families of SMA Canada Society, et l’Association française contre les myopathies.

Champs d'intérêt

  • Méthylation de l’arginine
  • Protéines de fixation de l’ARN
  • Neuromuscular Disease
  • Cancer
Haut de page