Stephen Gee

Carte électronique

Stephen Gee
Professeur agrégé

Baccalauréat en science en biochimie, Université McGill
Maîtrise en neurologie et neurochirurgie, Université McGill
Doctorat en neurologie et neurochirurgie, Université McGill
Associé de recherche postdoctoral, Département de physiologie, Université de la Caroline du Nord

Pièce : Pavillon Roger Guindon, pièce 3163A
Bureau : (613) 562-5800 poste 8079
Courriel professionnel : stevegee@uottawa.ca

Biographie

Domaines d’intérêt et leur impact

Le programme de recherche de M. Gee vise principalement à élucider l’effet des signaux lipidiques sur le cytosquelette d’actine pour réguler les processus cellulaires fondamentaux, tels que la morphologie et le mouvement cellulaires et l’absorption de nutriments. Le laboratoire se concentre surtout sur l’enzyme diacylglycérol kinase zêta (DGKζ), qui phosphoryle le second messager lipidique à diacylglycérol (DAG) pour produire l’acide phosphatidique (PA), tous deux jouant un important rôle de signalisation dans les cellules. L’enzyme DGKζ est en cause dans une grande variété de voies de signalisation, où il régule négativement les protéines activées par DAG ou stimule les protéines activées par PA. La preuve croissante démontre que cette régulation se produit localement dans les complexes de signalisation régulés que forme DGKζ dans les protéines cibles. Les résultats de recherche publiés du laboratoire révèlent que DGKζ régule l’activité de deux différents GTPases Rho, soit Rac1 et RhoA. Les GTPases Rho sont des régulateurs clés de l’organisation du cytosquelette d’actine dans les cellules mammaliennes et produisent de nombreux aspects dynamiques du comportement cellulaire, notamment les changements morphologiques, la migration, la phagocytose et la cytocinèse. Le laboratoire Gee emploie en agencement la biochimie, la biologie cellulaire et moléculaire et des procédés microscopiques avancés pour étudier le rôle de DGKζ dans la migration des cellules cancéreuses, la surcroissance et le guidage des axones, ainsi que la fusion et l’hypertrophie des cellules squelettiques.

Réalisations et distinctions

Pendant son stage postdoctoral à l’Université de la Caroline du Nord à Chapel Hill, M. Gee a reçu la prestigieuse bourse Human Frontier Science Program Longterm Fellowship. Depuis, il a reçu la Bourse de nouveau chercheur (2000-2005) des IRSC et une bourse du premier ministre pour l’excellence en recherche (2004-2009).

Subventions

La recherche de M. Gee est appuyée par les IRSC, la SRC et Dystrophie musculaire Canada (DMC).

Champs d'intérêt

  • Biologie cellulaire
  • Cancer
  • Neuroscience
Haut de page