Natalia Jaworska

Carte électronique

Natalia Jaworska
professeure adjointe, directeure unité d’électrophysiologie Clinique Institut de recherche sur la santé mentale (IRSM)

Baccalauréat en Neuroscience, Université d’Alberta
Maîtrise en Psychologie et neuroscience, Université Dalhousie
Doctorat en Psychologie, Université d’Ottawa
Chercheure-boursière postdoctorale, département de psychiatrie, université de Calgarie
Chercheure-boursière postdoctorale, département de psychiatrie, université McGill, Montréal

Pièce : Centre de santé mentale Royal Ottawa
Bureau : 613-722-6521 poste 6843
Courriel professionnel : Natalia.Jaworska@theroyal.ca

Dr Natalia Jaworska

Biographie

Intérêts de recherche et réalisations

Association postdoctorale (2012 - 2014) – Institut de recherché en santé de l’Alberta

Association postdoctorale (2015 - 2017) – Institut canadien de recherche en santé (ICRS) & Fonds de recherche santé, Québec (FRSQ).

Réalisations et distinctions

En général, les intérêts de recherche du Dr Jaworska portent sur une meilleure compréhension de la fonction et de la structure du cerveau dans le contexte de la maladie mentale, en particulier des troubles de l’humeur, ainsi que des caractéristiques neuronales associées à la réponse au traitement. Elle utilise diverses techniques de neuro-imagerie, notamment l’électroencéphalographie clinique (EEG), la tomographie par émission de positrons (TEP) et l’imagerie par résonance magnétique (IRM).

Elle a examiné la fonction cérébrale, sa composition chimique et sa structure chez des adolescents à risque variable de troubles liés à la toxicomanie et aux problèmes de santé mentale qui sont souvent associés à la dépendance (Université Mcgill). Elle a également étudié les fondements neuronaux de la dépression, en particulier chez les adolescents (Université de Calgary), ainsi que l’évaluation des profils électrocorticaux chez les personnes déprimées tout au long du traitement antidépresseur (Université d’Ottawa). Le Dr. Jaworska espère utiliser les indices neuronaux pour améliorer le traitement des maladies mentales. Idéalement, une telle recherche peut stimuler la pratique en santé mentale (par des moyens fondés sur la recherche). Ses travaux actuels et futurs seront axés sur l’exploration des effets de diverses approches thérapeutiques, y compris l’exercice aérobique et les thérapies de stimulation, sur les profils neuronaux dans les troubles de l’humeur, en particulier chez les jeunes déprimés.

Champs d'intérêt

  • Depression
  • Neuroimaging
  • Clinical electrophysiology
  • Adolescent mental health
  • Interventions
  • Sex differences
Haut de page