Leonard Maler

Carte électronique

Leonard Maler
Professeur | Membre du Collège d’examinateurs des IRSC

BSc en mathématiques et psychologie, Université McGill
PhD en sciences cognitives, Institut de technologie du Massachusetts
Chercheur-boursier postdoctoral en neurophysiologie, Institut d’océanographie Scripps

Pièce : RGN 2234
Bureau : (613) 562-5800 poste 8189
Courriel professionnel : lmaler@aix1.uottawa.ca

Biographie

Aperçu des domaines d’intérêt

Le groupe de M. Maler réalise des recherches de base en neurosciences dans deux domaines en utilisant un système électrique de modèle de poisson hebdomadaire, qui repose sur des analyses expérimentales et computationnelles de l’extraction des caractéristiques par des systèmes sensoriels de bas niveau et des analyses expérimentales et computationnelles du rôle de la détection active dans l’apprentissage spatial.

Pour tous les sens (auditif, olfactif, somatosensoriel, visuel), le traitement de bas niveau est modulé par les zones cérébrales de haut niveau, de façon à optimiser l’extraction de caractéristiques d’importance éthologique, tout en réduisant le bruit et les informations redondantes. Le groupe a été en mesure d’établir des principes de base régissant ces processus dans les électrosens et il semble que ces principes pourront être généralisés aux sens mammaliens habituels.

M. Maler a accepté le rôle d’examinateur expert d’eNeuro, la nouvelle revue de neuroscience de la Société de neuroscience. Il a également présenté ses résultats de recherche à plusieurs événements internationaux, dont récemment lors d’une réunion dans le cadre de la Conférence Bernstein en Allemagne. Il participe activement à l’enseignement dans le cadre du programme de neurosciences de premier cycle et de cycle supérieur ainsi qu’au Centre de neurodynamique. M. Maler dirige aussi un groupe financé par les IRSC qui mène des recherches de base en neurosciences.

Percées scientifiques et leur impact

M. Maler a publié un article important l’an dernier : Clarke, S., Naud, R., Longtin, A. et Maler, L. 2013. « Speed-invariant encoding of looming object distance requires power law spike rate adaptation ». PNAS, 110 : 13624-13629.

L’article a établi un lien direct entre une propriété cellulaire : l’adaptation de la décharge neuronale, et une propriété perceptive : l’estimation de la distance d’un objet approchant indépendamment de sa vitesse. M. Maler a pu non seulement en faire la démonstration expérimentale, mais aussi mathématique pour prouver que le principe d’adaptation est le seul qui pouvait être en cause dans une telle invariance de vitesse.

Réalisation en enseignement et distinctions

Plus de 100 étudiants sont inscrits au cours de premier cycle de M. Maler (BIO/CMM 435) et ce nombre ne cesse d’augmenter. Le cours est aussi donné en français à un nombre croissant d’étudiants. Les versions française et anglaise du cours sont entièrement coordonnées afin d’uniformiser les examens. 

Haut de page