Maxime W. Rousseaux

Carte électronique

Maxime W. Rousseaux
Professeur Adjoint

BSc biochimie, Université d'Ottawa
PhD neuroscience, Université d'Ottawa
Chercheur-boursier postdoctoral, la génétique, Collège de médecine Baylor

Pièce : Pavillon Roger Guindon, pièce 3230C
Bureau : 613-562-5800 poste 8611
Courriel professionnel : max.rousseaux@uottawa.ca

Dr Maxime Rousseaux

Biographie

Intérêt de recherche 1: Comprendre le rôle de la mauvaise localisation des protéines dans les maladies neurodégénératives

Une bonne localisation des protéines subcellulaires est fondamentale aux interactions protéines/protéines, à leur bon fonctionnement et leur future transformation. En cas d’altération, cela peut entraîner une dégradation des protéines (mécanisme de contrôle de la qualité) ou une maladie. Dans le cas de la maladie de Parkinson et de la SLA, les protéines alpha-synucléine (a-Syn) et TDP-43 s’accumulent de façon aberrante, contribuant respectivement à la pathologie de la maladie. Le laboratoire Rousseaux travaille à découvrir de nouvelles cibles pharmacologiquement traçables pour traiter les maladies provoquées par la mauvaise localisation des protéines dans le but d’offrir de meilleurs résultats cliniques aux patients, à long terme.

 

Intérêt de recherche 2: Vulnérabilité régionale propre aux maladies neurodégénératives

Le problème de la vulnérabilité régionale des maladies neurodégénératives est aussi crucial que complexe. Pour être plus spécifique, il importe d’élucider la raison pour laquelle l’accumulation d’une protéine donnée conduit à la dégénérescence d’une zone du cerveau (ainsi que les présentations cliniques correspondantes) tandis qu’un autre type (de protéine) donne lieu à un effet totalement différent. En réponse à cette interrogation, l’équipe du Dr Rousseaux utilise à présent un épitope susceptible d’atteindre les souris et récemment mis au point en vue de découvrir les différences régionales des interacteurs protéines toxiques. En utilisant l’immunoprécipitation couplée à la spectrométrie de masse pour générer leurs interactomes spécifiques à la région du cerveau, nous cherchons à comprendre comment ces interacteurs influent sur la sensibilité sélective des cellules jusqu’à la mort neuronale.

 

Intérêt de recherche 3: Attribution de la valeur médicale à la variance génétique dans la neurodégénérescence

La génétique moléculaire a considérablement accéléré le processus de compréhension de corrélation  entre la maladie et les gènes. Par contre, un si grand afflux de données rend difficile la séparation des variantes génétiques causales avec les variantes génétiques témoin, surtout lorsque leurs pertinence est inconnue.Il est donc essentiel de produire rapidement, mais de façon fiable, des modèles cellulaires qui dépeignent la condition humaine dans laquelle une mutation se produit dans la protéine indigène et entraîne une toxicité au fil du temps. L’équipe du laboratoire de Dr Rousseaux émule ces effets génétiques spécifiques, et teste systématiquement les lectures cellulaires telles que les niveaux, la localisation, l’agrégation et les partenaires de liaison pour expliquer les changements moléculaires moteurs qui conduisent à la pathologie de la maladie. Ceci peut à son tour expliquer les thérapies sur mesure et promouvoir le développement de médicaments et de tests pré-cliniques.

Publications

  • Rousseaux MW*, Tschumperlin T*, Lu HC*, Lackey EP, Bondar V, Wan YW, Tan Q, Adamski CJ, Friedrich J, Twaroski K, Chen W, Tolar J, Henzler C, Sharma A, Bajic A, Lin T, Duvick L, Liu Z, Sillitoe RV, Zoghbi HY, Orr HT. ATXN1-CIC complex is the primary driver of cerebellar pathology in spinocerebellar ataxia type 1 through a gain-of-function mechanism. Neuron. 2018 Mar 21. https://doi.org/10.1016/j.neuron.2018.02.013 * = Authors contributed equally
  • Rousseaux MW, de Haro M, Lasagna-Reeves CA, De Maio A, Park J, Jafar-Nejad P, Al-Ramahi I, Sharma A, See L, Lu N, Westbrook TF, Troncoso JC, Botas J, Zoghbi HY, TRIM28 regulates the nuclear accumulation and toxicity of both alpha-Synuclein and tau, eLife. 2016 Oct 25, 10.7554/eLife.19809
  • Jung SY*, Choi JM*, Rousseaux MW*, Malovannaya A, Kim JJ, Kutzera J, Wang Y, Huang Y, Zhu W, Maity S, Zoghbi HY, Qin J, An anatomically resolved mouse brain proteome reveals Parkinson disease-relevant pathways, Mol. Cell. Prot. 2017 Apr;16(4):581-593. doi: 10.1074/mcp.M116.061440. Epub 2017 Feb 2.
    * = Authors contributed equally
  • Rousseaux MW, Marcogliese PC, Qu D, Kim RH, Slack RS, Schlossmacher MG, Lagace D, Mak TW, Park DS, Progressive dopaminergic cell loss with unilateral-to-bilateral progression in a genetic model of Parkinson's disease, PNAS. 2012 Sep 25;109(39):15918-23.
  • Jeong HH, Kim SY, Rousseaux MW, Zoghbi HY, Liu Z, CRISPRcloud: A secure cloud-based pipeline for CRISPR pooled screen deconvolution, Bioinformatics. 2017 May 24. doi: 10.1093/bioinformatics/btx335.
  • Lasagna-Reeves CA, de Haro M, Hao S, Park J, Rousseaux MW, Al-Ramahi I, Jafar-Nejad P, Vilanova-Velez L, See L, De Maio A, Nitschke L, Wu Z, Troncoso JC, Westbrook TF, Tang J, Botas J, Zoghbi HY, Nuak1 regulates tau levels and rescues neurodegeneration in a tauopathy mouse model, Neuron, Oct 19;92(2):407-418.
Haut de page