Patrice Smith

Carte électronique

Patrice Smith
Professeure auxiliaire

Doctorat, Université d'Ottawa
Bourse post-doctorale, Université Harvard

Pièce : 5304 Bâtiment des sciences de la santé
Bureau : (613) 520-2600 poste 2934
Courriel professionnel : Patrice_Smith@carleton.ca

Dr Patrice Smith

Biographie

Recherche en cours au laboratoire Smith :

L'effet des cytokines sur la croissance des neurites dans le système nerveux central.
Identification des mécanismes de signalisation cellulaire médiateurs des effets neuroprotecteurs et/ou régénérateurs des agents pharmacologiques.


Domaine de recherche

Mon intérêt de recherche général est d'élucider les mécanismes moléculaires qui permettent de réparer le système nerveux central endommagé.

Régénération de l'axone

L'échec de la régénération des axones dans le système nerveux central (SNC) mature peut être attribué à deux facteurs principaux : 1) la perte du potentiel de régénération intrinsèque des neurones matures, 2) l'amélioration de l'environnement inhibiteur à la suite d'une lésion axonale. L'objectif principal de ma recherche est d'explorer les mécanismes potentiels de médiation de la capacité de régénération dans le SNC mature et en développement en ciblant les influences inhibitrices de l'environnement ainsi que les médiateurs intrinsèques de la capacité de régénération. Les études actuelles impliquent l'utilisation de systèmes modèles in vitro et in vivo, associés à des approches génétiques et pharmacologiques pour élucider les mécanismes cellulaires et moléculaires sous-jacents à la perte de capacité régénérative dans le SNC mature lésé.

Neurodégénération

Un autre domaine de ma recherche porte sur la dégénérescence des corps des cellules neuronales et la dégénérescence axonale dans les modèles de traumatisme crânien. À cet égard, une partie de mes recherches antérieures a été axée sur la compréhension des signaux moléculaires qui régissent la survie et la mort des cellules dans des modèles de la maladie de Parkinson (Smith et al. 2003 et Smith et al. 2006) et à la suite d'une lésion cérébrale traumatique (Kalia et al. 2003). En s'appuyant sur ces travaux, les études actuelles visent à explorer les mécanismes de médiation de la perte des processus axonaux dans les systèmes modèles in vitro et in vivo.

J'espère que ces travaux permettront de mieux comprendre les mécanismes moléculaires qui pourraient contribuer à l'élaboration de stratégies de traitement efficaces pour plusieurs troubles neurologiques et psychiatriques.

Publications sélectionnées

Smith PD, Mount MP, Shree R, Callaghan S, Slack RS, Anisman H, Vincent I, Wang X, Mao Z, Park DS. (2006) Calpain-regulated p35/cdk5 plays a central role in dopaminergic neuron death through modulation of the transcription factor myocyte enhancer factor 2. J Neurosci. 26(2):440-7.

Smith PD, Crocker SJ, Jackson-Lewis V, Jordan-Sciutto KL, Hayley S, Mount MP, O’Hare MJ, Callaghan S, Slack RS, Przedborski S, Anisman H, Park DS. (2003) Cyclin-dependent kinase 5 is a mediator of dopaminergic neuron loss in a mouse model of Parkinson’s disease. Proc Natl Acad Sci U S A. 100(23):13650-5.

Kalia SK, Lee S, Smith PD, Liu L, Crocker SJ, Thorarinsdottir TE, Glover JR, Fon EA, Park DS, Lozano AM. (2004) BAG5 inhibits parkin and enhances dopaminergic neuron degeneration. Neuron. 44(6):931-45.

Champs d'intérêt

  • Neurodégénération
  • La régénération des axones
  • Traumatisme crânien
  • Réparation du CNS
Haut de page