Mise à jour de la Journée de perfectionnement du corps professoral : Un nouvel espoir

Deux personnages avec les mains en l'air, l'un tenant des fleurs au-dessus de sa tête.

 

Le 13 mai, les membres du corps professoral de plusieurs sites se sont réunis en personne pour la Journée de perfectionnement du corps professoral : Un nouvel espoir. Cette journée engageante d’enseignement et d’apprentissage, composée de cinq sessions diverses, avec beaucoup de succès.

La matinée a commencé par une session, Pour bien enseigner 2, avec les docteurs Wooltorton, Tanner, et Rifai, qui ont animé une discussion sur les principes fondamentaux du soutien aux apprenants en difficulté.

Un dîner de travail a permis aux professeurs de rencontrer les membres du groupe de mentorat DMF « CLIMB ! » et de partager des histoires, de discuter du mentorat et d’explorer les ressources pour aider à relever les défis liés aux domaines « CLIMB ! » (soins cliniques, leadership, investigation/recherche/savoir, éducation médicale, « Meilleur soi »).

Deux conférenciers invités ont fait une présentation dans l’après-midi : Le Dr Ballou, médecin de famille à Montfort, qui a plus de 40 ans d’expérience de travail avec les patients et les communautés autochtones, a partagé ses réflexions sur sa pratique et les connaissances qu’il a acquises dans le cadre de son travail avec les patients autochtones ; la deuxième conférencière invitée, Sylvie Dagenais-Douville de l’Institut du Rire à Montréal, a dirigé une séance interactive au cours de laquelle les enseignants ont pu voir — et expérimenter par des exercices — les avantages du « yoga du rire » pour les patients et les apprenants. Les deux présentations inspirantes ont reçu d’excellents commentaires de la part des personnes présentes.

La journée s’est terminée par une séance de mentorat pour les universitaires, qui comprenait des séances en petits groupes avec des professeurs expérimentés qui ont partagé leurs points de vue sur les défis des universitaires en début de carrière et ont fourni des ressources et des conseils pratiques sur la façon d’aborder les défis « types » auxquels sont confrontés les résidents et les enseignants cliniciens. Ceux qui n’ont pas pu se présenter ont montré de courtes vidéos de leurs conseils en matière de mentorat. Un invité spécial, Marcel D’Eon, a participé virtuellement, depuis le Medical College of Georgia, Augusta University. Sa « présence » a été rendue possible grâce à un « Sheldon-bot » récemment acquis, une unité audiovisuelle autonome et mobile. Cet aspect de la session est révélateur de l’époque dans laquelle nous vivons, où nous essayons de rassembler des personnes de près ou de loin, et d’inclure une participation mobile et virtuelle. Il s’agit d’une amélioration continue de l’effort du DMF pour inclure la participation virtuelle dans les événements futurs.

Un grand merci à tous ceux qui ont participé !

Haut de page