Médecine des toxicomanies

Basé au Centre de santé mentale Royal Ottawa (en étroite collaboration avec L’Hôpital d’Ottawa, le programme Oasis du Centre de santé communautaire Côte-de-Sable et d’autres établissements de médecine des toxicomanies), le programme R3 en médecine des toxicomanies est un programme de formation de 12 mois qui permet aux résidents de développer des compétences et des connaissances relatives à la prise en charge des troubles liés à l’utilisation de substances dans les milieux de soins des consultations externes et des patients hospitalisés. Une fois diplômés, les résidents pourront agir à titre de ressource dans leur collectivité en tant que cliniciens, enseignants et chercheurs en médecine des toxicomanies.  

Une fois le programme terminé, les résidents pourront recevoir un Certificat de compétence additionnelle (CCA) en médecine familiale des toxicomanies.

Le programme de résidence en médecine des toxicomanies adhère aux objectifs CanMEDS-MF visant l’obtention des compétences suivantes :

  1. Expert médical
  2. Communicateur
  3. Collaborateur
  4. Leader
  5. Érudit
  6. Promoteur de la santé
  7. Professionnel

Pour en savoir davantage, consultez les Objectifs globaux du Programme de compétences avancées en médecine des toxicomanies.

Structure du programme

Le programme expérientiel comprend :

  1. Expériences en consultation externe, comprenant des programmes de traitement externe intensif ou de traitement de jour, des services de consultation en médecine des toxicomanies en milieu ambulatoire, la pharmacothérapie et d’autres services médicaux où le résident fait l’évaluation de patients, du counseling, de la planification de traitements et de la coordination avec d’autres services externes.

(Exemples : Clinique d’intervention rapide en dépendances (le Royal), Programme de jour de l’Unité pour les troubles concomitants (le Royal), Services pour les jeunes en période de transition (le Royal), Oasis (Centre de santé communautaire Côte-de-Sable))

  1. Expériences avec patients hospitalisés, comprenant la gestion du sevrage médical, les programmes de réadaptation en milieu hospitalier et les services de consultation dans les hôpitaux de soins actifs. (Exemples : gestion du sevrage médical à l’Unité d’évaluation et de stabilisation (le Royal), Unité d’hospitalisation pour les troubles concomitants (le Royal), Service de consultation des patients hospitalisés du programme de traitement de la toxicomanie (L'Hôpital d'Ottawa))
  2. Stages longitudinaux consacrés à la continuité des soins pour une liste de patients souffrant de troubles liés à la toxicomanie. (Exemples: Services de santé de l'Université d'Ottawa, Services pour les jeunes en période de transition (le Royal), Service régional d’intervention en dépendance aux opiacés (le Royal), Oasis (Centre de santé communautaire Côte-de-Sable))

Les stages au choix (y compris les stages longitudinaux) peuvent comprendre : médecine de la douleur, maladies infectieuses, santé publique, hépatologie, psychiatrie, psychothérapie, activités d’érudition et autres expériences communautaires.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les stages et services, communiquer avec la Dre Melanie Willows : (Melanie.Willows@theroyal.ca)

Recherche

Le programme de toxicomanie et de troubles concomitants du Centre de santé mentale Royal Ottawa dispose d’un programme de recherche établi qui permet aux résidents de participer à l’évaluation de la recherche et du programme.

Autres activités

  • Formation au traitement par agonistes opioïdes en prescrivant : méthadone, buprénorphine/naloxone et autres médicaments, y compris la morphine par voie orale à libération prolongée et le traitement par agonistes opioïdes injectables, si nécessaire.
  • Fournir une consultation aux fournisseurs de soins primaires dans la communauté
  • Travailler en équipes multidisciplinaires
  • Évaluer et traiter les troubles de santé mentale concomitants
  • Formation à la réduction des méfaits et aux entrevues motivationnelles
  • Possibilité de formation à l’animation de groupes en utilisant la thérapie cognitivo-comportementale, la thérapie comportementale dialectique et la communication motivationnelle.
  • Participer à l’enseignement didactique
  • Réalisation d’un projet d’AQ ou d’un autre projet d’érudition.
  • Administration médicale et possibilités de leadership, comprenant l’enseignement à des apprenants plus jeunes.
  • Assister à des conférences et à des cycles universitaires sur la médecine des toxicomanies et les disciplines connexes

Évaluation

Votre temps passé dans le programme sera évalué à l’aide de formulaires normalisés disponibles par le biais du système one45 du Département de médecine familiale. Les fiches d’évaluation nous permettent de recueillir les évaluations par observation directe. Les résidents rencontreront également le directeur du programme régulièrement tout au long de la période de résidence.

Comment faire une demande d'admission

Consultez le site web du CaRMS pour connaître les calendriers, les descriptions de programmes et les instructions de candidature pour le jumelage de médecine familiale/compétences avancées.

Haut de page