Médecine des toxicomanies

La formation R3 en médecine des toxicomanies permet aux résidents de développer des compétences et des connaissances relatives à la prise en charge des troubles liés à l’utilisation de substances dans les milieux de soins des consultations externes et des patients hospitalisés. Les diplômés peuvent agir à titre de ressource dans leur collectivité en tant que clinicien, enseignant et chercheur en médecine des toxicomanies.

Objectifs

Les diplômés du programme seront en mesure de :

1. Mener à bien une évaluation rigoureuse de l’utilisation de substances, notamment :

  • Recueillir des antécédents complets en matière de consommation d’alcool et de drogues.
  • Évaluer la présence possible d’affections psychiatriques comorbides.
  • Cerner les complications médicales de l’utilisation de substances.
  • Cerner les problèmes psychosociaux qui auront une incidence sur le traitement et le rétablissement.
  • Demander des analyses de laboratoire pour évaluer l’utilisation de substances.
  • Poser un diagnostic d’utilisation de substances et de troubles concomitants.
  • Élaborer un plan de prise en charge complet visant à traiter le trouble lié à l’utilisation de substances ainsi que les affections médicales et psychiatriques concomitantes.

2. Fournir du counseling aux patients sous forme d’entretiens de motivation et de thérapie cognitivo-comportementale.

3. Fournir une prise en charge médicale du sevrage chez les patients hospitalisés et les patients des consultations externes.

4. Assurer la prise en charge de la douleur chronique et d’un trouble concomitant lié à l’utilisation de substances.

5. Amorcer un traitement médicamenteux du trouble lié à l’utilisation de substances et en assurer la surveillance.

6. Fonctionner efficacement au sein d’une équipe multidisciplinaire afin de prodiguer des soins de qualité aux personnes atteintes d’un trouble lié à l’utilisation de substances.

7. Se familiariser avec une vaste gamme de ressources locales en lutte contre la toxicomanie, notamment les services de consultations externes, les centres de prise en charge du sevrage, les programmes de traitement en établissement, les centres spécialisés d’évaluation et de traitement, et les groupes d’autoassistance.

8. Fournir des consultations spécialisées en toxicomanie aux fournisseurs de soins du milieu hospitalier et du milieu extra-hospitalier.

9. Défendre les intérêts des personnes atteintes d’un trouble lié à l’utilisation de substances au sein du système de santé et au sein de la collectivité.

10. Enseigner la médecine des toxicomanies à des étudiants et à d’autres médecins et se tenir au courant des recherches les plus récentes dans ce domaine.

Structure du programme

Les stages comprennent :

  • Médecine des toxicomanies chez les patients hospitalisés au sein d’un hôpital universitaire (programme de traitement de la toxicomanie de L’Hôpital d’Ottawa)
  • Soins des patients hospitalisés et des patients des consultations externes dans un hôpital de santé mentale et de lutte contre la toxicomanie (Le Royal Ottawa).
  • Soins des patients des consultations externes atteints de toxicomanie et d’affections concomitantes dans le cadre du programme Oasis, du Service de santé de l’Université d’Ottawa et d’autres milieux de soins de consultations externes.
  • Prise en charge de la douleur aiguë et chronique (Service de la douleur de L’Hôpital d’Ottawa).
  • Formation complémentaire en psychiatrie et maladies infectieuses.
  • Formation relative à l’exemption liée à la méthadone, à la prescription de buprénorphine et à une éventuelle certification par l’International Society of Addiction Medicine (ISAM).
  • Participation aux cliniques hebdomadaires sur les toxicomanies et aux séances d’apprentissage collectif.
  • Administration médicale et occasions d’exercer un leadership, notamment par l’enseignement à des apprenants moins avancés.
  • Participation à des cliniques et conférences en médecine des toxicomanies.
  • Rédaction d’un projet d’érudition.

Processus d’évaluation

Votre rendement à titre de participant au programme sera évalué à l’aide de formulaires normalisés se trouvant dans le système one45 du Département de médecine familiale. Les fiches d’évaluation constitueront des évaluations basées sur une observation directe. Par ailleurs, les résidents rencontreront régulièrement le directeur ou la directrice du programme pendant la période de résidence.

Aide financière

Les participants provenant directement du programme R2 touchent l’équivalent de la rétribution R3. Pour en savoir davantage sur l’aide financière, consultez la page sur la demande d’admission aux études postdoctorales.

Comment faire une demande d'admission

Haut de page