Création d’un centre de recherche par l’Université d’Ottawa et l’Académie des sciences de Chine

Ville de Shanghai.

«En plus de renforcer notre établissement universitaire et ceux de nos partenaires chinois, l’entente signée à Shanghai pave la voie à un plus grand nombre de possibilités à l’international pour les étudiants et les professeurs de l’Université d’Ottawa.»

–  Jacques Frémont, recteur de l’Université d’Ottawa

L’Université d’Ottawa et le Shanghai Institute of Materia Medica (SIMM) de l’Académie des sciences de Chine ont fondé le Centre de recherche sur les systèmes et la pharmacologie personnalisée.

Ce centre unique en son genre s’inscrit dans le prolongement du laboratoire SIMM-uOttawa. Créé en 2012, celui-ci a déjà à son actif plusieurs publications conjointes, un programme commun de formation d’étudiants et de professeurs ainsi que divers colloques organisés à Shanghai et à Ottawa.

Jacques Frémont, recteur de l’Université d’Ottawa, s’est joint à des responsables du SIMM et de l’Académie des sciences de Chine à Shanghai pour signer un protocole d’entente sur le nouveau centre de recherche. Ce centre bénéficiera d’un investissement substantiel de la part des deux établissements et créera un grand nombre de possibilités d’apprentissage et de recherche pour nos chercheurs et nos étudiants.

« En plus de renforcer notre établissement universitaire et ceux de nos partenaires chinois, l’entente signée à Shanghai pave la voie à un plus grand nombre de possibilités à l’international pour les étudiants et les professeurs de l’Université d’Ottawa », a déclaré Jacques Frémont.

Hualiang Jiang, directeur du SIMM, a salué le « début d’une nouvelle ère de notre solide amitié ». Jian Ding, doyen de l’École de pharmacie de l’Académie des sciences de Chine, a quant à lui accueilli avec enthousiasme les occasions dont pourront profiter les chercheurs et les candidats au doctorat grâce à cette entente.

Lire le communiqué

Photo de la crérémonie.

Plusieurs dignitaires ont pris part à la cérémonie. (Crédit photo : Michael Urgolo)

 

Haut de page