L’héritage d’un médecin continue d’ouvrir des portes pour de futurs étudiants en médecine

Publié le lundi 3 février 2020

Un groupe d’étudiants en sarrau pose ensemble avec stéthoscope au cou.

Michelle Read
Rédactrice à la Faculté de médecine

Le Dr Charles Brimm a consacré sa vie à traiter les autres de la même façon qu’il aurait aimé l’être. Malgré les embûches sur son parcours, cet ancien de l’Université d’Ottawa a changé la vie de centaines de personnes simplement en faisant le bien, un héritage qui perdure aujourd’hui.

Citoyen américain qui aspirait à devenir médecin, le Dr Brimm s’est vu refuser l’accès à de nombreuses écoles de médecine à la fin des années 40, en raison du système de quotas pour les gens de couleur qui était courant dans les universités américaines à l’époque. Pourtant, lorsqu’il a fait sa demande à l’Université d’Ottawa, la Faculté de médecine l’a accueilli à bras ouverts.

En 1955, le Dr Brimm a reçu son diplôme de l’Université d’Ottawa. Il a été l’un des premiers diplômés noirs en médecine à la Faculté.

De retour dans sa ville natale de Camden au New Jersey, le Dr Brimm s’est dévoué au service de sa communauté en tant que médecin de famille. Époux et père de deux enfants, ses journées étaient bien remplies, exerçant ses fonctions à la fois en pratique privée et dans des hôpitaux, tout en enseignant et en donnant des conférences dans des hôpitaux et des écoles de médecine.

Malgré sa pratique en ville, il prenait le temps, tous les jours, de faire des visites à domicile. Sa compassion se faisait ressentir dans ses offres de conduire ses patients, d’aider les gens à résoudre leurs problèmes même ceux qui n’étaient pas de nature médicale et d’aider les proches de ses patients. Il n’a jamais refusé un patient et offrait souvent ses services sans compensation financière en retour.

« Ce que j’admirais chez mon père, c’est que ce n’était pas l’argent qui importait pour lui; il cherchait simplement à prodiguer les meilleurs soins possible », explique Linda, la fille du Dr Brimm.

Le Dr Brimm a participé à la mise sur pied de plusieurs centres de soins de santé pour desservir diverses populations. Il a aidé de nombreuses personnes à reprendre leur vie en main en créant, en 1970, un centre de désintoxication pour les résidents de Camden qui a servi la communauté pendant de nombreuses années. Il est à l’origine de programmes de santé mentale et de projets d’habitation, dont certains portent désormais son nom.

À une époque où les soins de santé représentaient l’industrie ayant la plus forte croissance à Camden, très peu de gens de couleur occupaient des postes de direction dans des établissements de soins de santé de la ville. Pour changer les choses, le surintendant adjoint du district scolaire a décidé, au début des années 90, d’ouvrir une école visant à exposer les jeunes du centre-ville aux perspectives de carrières en science ou en médecine.

Ayant fait face à ses propres embûches durant son apprentissage de la médecine, le Dr Brimm soutenait fermement cette initiative et a versé un don pour contribuer à la fondation de l’école, qui a ouvert ses portes en 1994. En reconnaissance de son dévouement et de son soutien, l’école a été nommée Dr. Charles E. Brimm Medical Arts High School — un honneur qui, selon sa famille, a été le summum de sa carrière et lui a apporté une joie incroyable.

Camden est l’une des villes les plus pauvres des États-Unis, le revenu moyen par ménage étant d’un peu plus de 26 000 $. Compte tenu du contexte démographique du district scolaire, tous les élèves de l’école sont noirs ou hispaniques et, selon Karen Borrelli-Luke, enseignante à l’école, « tous sont issus de familles sous le seuil de la pauvreté ».

Comptant aujourd’hui 260 élèves, l’école propose un programme d’études rigoureux et des stages dans les hôpitaux et les universités. Les étudiants acquièrent les compétences et l’expérience dont ils ont besoin pour poursuivre une formation postsecondaire ou occuper un poste de niveau débutant en soins de santé. Depuis, plusieurs étudiants de l’école ont reçu leur diplôme et certains font carrière au sein du système de santé de Camden.

Le Dr Brimm a souvent visité l’école et a contribué au soutien financier des élèves et de l’école.

« Lorsque mon père a vendu son cabinet en 1997, il avait beaucoup de temps libre à consacrer à l’école. Il était tellement heureux de pouvoir s’y impliquer », déclare Mme Brimm. « L’école était à peine à un kilomètre de la maison, alors il s’y rendait à pied pour rencontrer les élèves. »

Mme Borrelli-Luke est d’accord. « Il était ici presque tout le temps. Si un étudiant avait besoin d'aide, il s’assurait qu’il obtienne le soutien nécessaire. »

La formation médicale du Dr Brimm lui a ouvert des portes en médecine. Maintenant, l’école Brimm continue d’être une source d’inspiration aux prochaines générations d’enfants noirs et hispaniques.

« Ils sont si fiers de porter l’uniforme de l’école du Dr Brimm et leurs parents fiers de dire : "Oui, mon enfant va à Brimm. Rien ne peut surpasser l’éducation des diplômés de l’école secondaire Dr. Charles Brimm Medical Arts" », explique Mme Borrelli-Luke.

Le Dr Brimm a assisté à chaque cérémonie de remise des diplômes jusqu’à son décès en 2010. Âgée de 92 ans, sa femme, Edith, y assiste toujours.

Il a également consacré son temps et ses services à la communauté en tant que conseiller municipal, et a reçu de nombreux prix et distinctions au fil des ans. Il a pris sa retraite de la pratique médicale en 1997.

Grâce à l’héritage qu’il a laissé, le Dr Brimm continue de faire le bien.

 

Crédit photo principale : Dr. Charles E. Brimm Medical Arts High School

Une photo du Dr Charles Brimm.

Le Dr Charles Brimm. Photo publiée avec la permission de la Société d’Esculape de l’Université d’Ottawa.

Une photo d’un jeune Dr Charles Brimm et de son épouse Edith.

Édith, l’épouse de Charles Brimm travaillait comme infirmière à Ottawa pendant que Charles étudiait à l’école de médecine. Crédit photo : Linda Brimm

Une photo de la façade de la Dr. Charles E. Brimm Medical Arts High School.

La Dr. Charles E. Brimm Medical Arts High School a ouvert ses portes en 1994 à Camden au New Jersey. Crédit photo : Dr. Charles E. Brimm Medical Arts High School

Une photo d’une vitrine où est exposée une photo encadrée du Dr Charles Brimm.

Une photo de Dr Charles Brimm est exposée à l’école en reconnaissance de sa contribution. Crédit photo : Dr. Charles E. Brimm Medical Arts High School

Une photo de deux étudiants posant en sarrau et stéthoscope au cou.

L’école a vu plusieurs étudiants recevoir leur diplôme dont certains font carrière au sein du système de santé de Camden. Crédit photo : Dr. Charles E. Brimm Medical Arts High School

 

Haut de page