Un professeur de psychiatrie est élu membre de la Société royale du Canada

Publié le mardi 7 septembre 2021

une photo de la charte de la Société royale du Canada

Par Michelle Read
Rédactrice

Le Dr Georg Northoff a été élu membre de la Société royale du Canada (SRC), qui jouit d’un grand prestige en tant que collège d’éminents chercheurs et créateurs en art et en science au pays.

Les membres sont appelés à apporter une contribution importante en matière de connaissances, de compréhension et de réflexion en collaborant avec la société en général. 

Philosophe, neuroscientifique et psychiatre, le Dr Northoff mène ses travaux de recherche là où les trois domaines se croisent. Il est l’un des principaux fondateurs et initiateurs de la neurophilosophie non réductrice, un domaine réunissant la science empirique du cerveau et des questions plus complexes telles que les émotions et d’autres caractéristiques mentales associées à l’esprit.

En étudiant la relation entre le cerveau et l’esprit, le Dr Northoff explore la façon dont les mécanismes neuronaux du cerveau lui permettent de définir des phénomènes subjectifs comme le soi, la conscience et les émotions. Il examine également la façon dont ces mécanismes se transforment en présence de troubles psychiatriques comme la dépression et la schizophrénie.

Ses travaux visant l’exploration de la relation entre le cerveau et l’esprit ont eu un impact à l’échelle mondiale dans le domaine de la santé mentale. Ses travaux de recherche mènent non seulement à une meilleure compréhension de nos caractéristiques mentales, comme le soi et la conscience, mais surtout, à un diagnostic moins subjectif et plus objectif des troubles psychiatriques, comme la schizophrénie et la dépression. Avec ces progrès servant de tremplin, le Dr Northoff conçoit des traitements non pharmacologiques plus précis pour ces troubles; par exemple, il a déterminé de nouvelles cibles dans le cerveau, qui sont utiles dans le traitement de la dépression.

Le Dr Northoff fait partie d’une équipe de recherche qui a reçu des subventions totalisant plus de 13 millions de dollars en 2020 lorsque trois organismes canadiens de financement de la recherche et quatre conseils de recherche britanniques ont uni leurs forces pour intensifier la recherche en intelligence artificielle. Dans le but d’étudier la façon dont le cerveau interagit avec son environnement extérieur, il vise à utiliser des agents artificiels fondés sur le cerveau, ou robots, pour développer un traitement plus personnalisé des troubles psychiatriques.

Professeur titulaire au Département de psychiatrie, le Dr Northoff s’est joint à la Faculté de médecine en 2009. Il est clinicien-chercheur à l’Institut de recherche en santé mentale du Royal et l’Université d’Ottawa, titulaire d’une chaire de recherche du Canada de niveau 1 des IRSC pour l’esprit, l’imagerie cérébrale et la neuroéthique à l’IRSM. Il a une nomination conjointe au Département de médecine cellulaire et moléculaire ainsi qu’à l’École de psychologie de la Faculté des sciences sociales.

Le Dr Northoff est un chercheur véritablement interdisciplinaire avec des collaborations, des étudiants et une reconnaissance à travers le monde. Il a publié plus de 350 articles originaux faisant l’objet de plus de 28 000 citations et a publié 21 livres traduits en plusieurs langues pour des publics universitaires et plus larges. Au cours de sa carrière, il a reçu plus de 60 millions de dollars en financement approuvé par des pairs et est considéré parmi les 0,01 % des meilleurs neuroscientifiques au monde. Il a reçu de nombreux prix pour ses réalisations en neuroscience, en psychiatrie et en philosophie.

Le Dr Northoff a fait ses études en Allemagne, où il a obtenu des diplômes en neurosciences, en philosophie et en psychiatrie, ainsi que le titre de Privatdozent de deux universités, une désignation lui accordant la permission d’enseigner dans ses matières d’expertise au plus haut niveau.

« Je suis reconnaissant d’avoir été admis à la Société royale du Canada – c’est un grand honneur pour moi et cela peut servir d’exemple d’une immigration et d’une intégration réussies », a déclaré le Dr Northoff.

« L’Institut de recherche en santé mentale du Royal et l’Université d’Ottawa m’ont offert une occasion extraordinaire de poursuivre et d’approfondir mes travaux de recherche sur la relation entre le cerveau et l’esprit », poursuit-il. « J’espère maintenant pouvoir exprimer toute ma reconnaissance en définissant de meilleurs diagnostics et des traitements plus précis en santé mentale dans mon nouveau pays d’origine, le Canada. »

Le Dr Northoff se joint à un autre chercheur de l’Université élus membres cette année, et un élu membre du Collège des nouveaux chercheurs et créateurs en arts et science de la SRC. La Faculté est fière de souligner les réalisations du Dr Northoff et des membres élus au cours des années précédentes; ils sont le symbole de dévouement à l’excellence en recherche.

Consultez le site Web du Dr Georg Northoff.

Chercheurs élus membres en 2020
Chercheurs élus membres en 2019
Chercheurs élus membres en 2018
Chercheurs élus membres en 2017

Dr Georg Northoff

Le Dr Georg Northoff s’est joint au collège distingué de la Société royale du Canada en raison de ses travaux de recherche menant à des diagnostics plus objectifs des troubles psychiatriques et ainsi à des traitements plus efficaces. Crédit photo : Le Royal

À propos de la Société royale du Canada :
Information
  • La Société royale du Canada (SRC) a été fondée en 1883 en vertu d'une loi do Parlement comme « académie nationale du Canada, regroupant d’éminents scientifiques, chercheurs et gens de lettres du pays ».
  • La SRC se compose de trois académies bilingues et du Collège de nouveaux chercheurs, qui couvrent un large éventail de disciplines universitaires, ainsi que les domaines artistiques et scientifiques.
  • Considérée comme l’une des plus hautes distinctions académiques au Canada, l’élection à la SRC est une distinction à laquelle de nombreux scientifiques aspirent.
  • Les titres de membre de la SRC et de membre du Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en arts et en science de la SRC ne sont que deux des distinctions que la SRC décerne aux chercheurs, artistes et scientifiques considérés comme les meilleurs dans leur domaine.
  • Les membres forment un « seul Collège où de nouvelles avancées dans les connaissances naissent de l’interaction de divers points de vue intellectuels, culturels et sociaux pour le développement des connaissances et pour le bien de la société ».
Haut de page