Beam Break

Renseignements généraux

Il s'agit de la mesure générale de l'activité locomotrice la plus uniformisée. Ce test permet de mesurer l'activité spontanée dans une cage et de détecter les anomalies apparentes dans le comportement moteur. Il est souvent utilisé comme principale mesure des résultats de maladies humaines, au cours de différentes études de modèles rongeurs qui présentent des troubles moteurs, comme la maladie de Parkinson.

Un test, dont la durée varie de trente minutes à une heure, mené dans une cage, suffit généralement à évaluer les anomalies apparentes dans l'activité motrice générale.

L'activité motrice, ainsi que l'adaptation de l'animal, peuvent faire l'objet de tests dans une nouvelle cage. En règle générale, il faut moins de deux heures à l'animal pour s'adapter à son nouvel environnement. L'activité motrice est mesurée tandis que l'animal a pleinement accès à de la nourriture et à de l'eau.

Équipement

beam break

L'activité motrice est mesurée par des faisceaux lumineux infrarouges invisibles qui ne perturbent pas le comportement normal de la souris et qui sont situés sur une structure de la taille d'une boîte à souliers, entourant la cage de l'animal. Chaque structure en métal est équipée de récepteurs et d'émetteurs infrarouges. Les émetteurs de cellules photoélectriques envoient des faisceaux infrarouges horizontaux à partir d'un côté de la structure et les faisceaux sont détectés par les récepteurs de cellules photoélectriques se trouvant de l'autre côté de la structure. Lorsque l'animal passe à travers un faisceau, la trajectoire de celui-ci est coupée et un analyseur de cellules photoélectriques enregistre la cassure.

Chaque structure peut contenir deux cages à souris de taille normale ou une cage à rats. Douze structures sont disponibles, ainsi 24 souris peuvent être soumises à des tests au même moment. La structure en métal et le logiciel d'analyse Micromax ont été achetés auprès d'Omnitech Electronics.

Haut de page