Priorités de recherche de la Faculté

Initiatives de recherche stratégique à grande échelle

La Faculté de médecine dispose de plusieurs grandes initiatives de recherche parfaitement harmonisées avec le plan stratégique de l’Université, Destination 2020. S’appuyant sur son expérience probante d’excellence en recherche, la Faculté et ses instituts de recherche affiliés en milieu hospitalier concentreront leurs efforts dans les domaines stratégiques intégrés suivants au cours de la prochaine décennie. Notre approche expérimentale dans ces domaines de recherche stratégiques comprend la génétique, la biologie des systèmes, la médecine régénérative et la thérapeutique innovante.


L’institut de recherche sur le cerveau de l'Université d'Ottawa
Decorative image

L’Institut de recherche sur le cerveau (IRCuO) a connu une importante phase de croissance et de développement. Au cours des dernières années, nous avons recruté 22 chercheurs exceptionnels dans le domaine de la recherche sur le cerveau. L’institut réunit 256 chercheurs en sciences fondamentales et cliniques issus d’un large éventail de disciplines pour fournir le leadership et la structure nécessaires au renforcement de la recherche en neurosciences et de la recherche comportementale. Ses programmes de recherche sont principalement fondés sur des approches interdisciplinaires, translationnelles et de développement pour aborder les maladies liées au cerveau, telles que les accidents vasculaires cérébraux, la maladie de Parkinson, la santé mentale, la sclérose en plaques et les maladies neuromusculaires. L’approche recoupe les études fondamentales, cliniques et de populations humaines, en mettant l’emphase sur l’application translationnelle de la recherche, en particulier pour le développement de nouvelles thérapies et de nouveaux diagnostics. Au cours de la dernière année, des travaux ont également été entamés dans certains domaines émergents, notamment ceux de la compréhension des traumatismes crâniens, des processus cognitifs de la mémoire et des réseaux neuronaux.


Biologie vasculaire et cardiovasculaire
Decorative image

La Faculté de médecine, de concert avec l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa (ICUO) et l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa (IRHO), a une solide feuille de route en matière d’excellence en recherche dans le domaine des maladies cardiovasculaires et de la biologie vasculaire. Au cours des dernières années, des efforts concertés ont mené au développement d’une initiative multidisciplinaire et interinstitutionnelle. Le plan stratégique intitulé Excellence en recherche cardiovasculaire de pointe dans la région d’Ottawa (ORACLE), mis à jour en 2018, est dirigé par l’ICUO, en collaboration avec la Faculté de médecine et ses partenaires régionaux. La stratégie comprend la formation d’équipes régionales de chercheurs pluridisciplinaires appelées grappes d’innovation qui concentrent leurs recherches dans les domaines de l’athérosclérose et des maladies cardiométaboliques, des arythmies, de l’insuffisance cardiaque, des liens cœur-cerveau et des maladies valvulaires du cœur. La grappe d’innovation sur les liens cœur-cerveau compte sur une collaboration entre les chercheurs de l’ICUO, de l’Institut de recherche sur le cerveau et de l’Institut de recherche en santé mentale de l’Université d’Ottawa, et s’intéresse aux liens biologiques et cliniques entre les troubles cérébraux et cardiaques. Parmi les réussites en matière de collaboration en 2019, mentionnons le financement partenarial de quatre subventions pour la recherche translationnelle à la Faculté de médecine dans des domaines prioritaires d’ORACLE.


École d'épidémiologie et de santé publique
Decorative image

L’école d’épidémiologie et de santé publique vise à rassembler les chercheurs en santé appliquée dans les domaines de l’épidémiologie, des sciences cliniques, de la santé publique, des politiques et systèmes de santé, de la santé mondiale, de l’évaluation des risques et de la science de l’application des connaissances afin de créer une plateforme de recherche interdisciplinaire et inclusive qui aura un impact important sur la santé des populations et des patients. Ces objectifs seront atteints par le biais de collaborations avec les instituts de recherche et les partenaires communautaires, ainsi qu’avec des plateformes de recherche telles que les grandes bases de données administratives et les centres de méthodologie.

La vision de l’École est d’être reconnue comme un contributeur de premier plan à la recherche, à l’enseignement et à la formation professionnelle. Au niveau local, elle vise à améliorer les résultats en matière de santé des patients et de la population dans le laboratoire de population du Réseau local d’intégration des services de santé de Champlain (RLISSC). Plus largement, l’EESP mène des recherches sur les déterminants de la santé, l’étiologie des maladies, ainsi que sur le développement, la mise en œuvre et l’évaluation des pratiques, des programmes et des politiques visant à optimiser la santé et les services sociaux.


Centre de l'infection, de l'immunité et de l'inflammation (CI3)

Les maladies infectieuses et inflammatoires chroniques sont très complexes, impliquant des interactions à plusieurs niveaux entre le gène et l’environnement, et des interactions croisées entre différents systèmes biologiques tels que les systèmes cardiovasculaire, immunologique, neurologique et endocrinien. Démêler cette complexité exige une approche fondée sur la biologie des systèmes,et nécessite l’expertise de chercheurs de diverses disciplines qui travaillent de concert à l’étude d’une maladie quelconque. Le Centre de recherche sur les maladies infectieuses, immunitaires et inflammatoires (CI3) de l’Université d’Ottawa a été créé dans le but de réunir les chercheurs des sciences fondamentales et cliniques des domaines de l’immunologie, de la microbiologie, de la virologie, de la biochimie, de la neurobiologie, de la biologie cardiovasculaire, du métabolisme et de la pathologie – chacun pouvant apporter une expertise, des modèles expérimentaux et des approches complémentaires dans la recherche de solutions efficaces pour traiter les maladies infectieuses et inflammatoires. L’objectif général du CI3 est de favoriser la recherche multidisciplinaire dans le traitement des maladies infectieuses et inflammatoires afin d’accélérer notre compréhension des principes communs, puis de définir les mécanismes qui sous-tendent les états inflammatoires chroniques, dans le but ultime de développer des stratégies d’intervention. Les objectifs spécifiques du centre sont les suivants : 1) développer de nouveaux projets de recherche collaboratifs, novateurs et multidisciplinaires visant à comprendre les mécanismes de l’inflammation qui sous-tendent diverses maladies chroniques; 2) développer des projets collaboratifs destinés au transfert et à la diffusion des connaissances; et 3) former la prochaine génération de scientifiques en recherche multidisciplinaire sur les maladies infectieuses, immunitaires et inflammatoires.

Haut de page